Nouveau site institutionnel

1/1/2018

Rendez-vous sur le nouveau site internet de la commune nouvelle de Noyant-Villages pour retrouver toute l'actualité du musée Jules-Desbois !

https://www.noyant-villages.fr/culture-sports/musee-jules-desbois/

http://www.damm49.fr/musee-jules-debois-parcay.html

Salomé

Salomé, un sujet mythique

Célèbre personnage du Nouveau Testament, Salomé est la fille d'Hérodiade. Lors d'un banquet, Salomé dansa si bien qu'elle envouta son beau-père. Si bien qu'il déclara qu'il serait donné à Salomé tout ce qu'elle voudrait. Sur les conseils de sa mère, Salomé demanda qu'on lui apporte la tête de Jean-Baptiste (qui était opposé au remariage de sa mère Hérodiade) sur un plateau, ce qui fut fait.

Salomé par Jules Desbois, la sensualité dévoilée

Le XIXe siècle est marqué par la forte représentation de ce personnage mythique dans les arts. Jules Desbois ne fait pas exception, il la représentera vers 1912 en tentatrice au buste dénudée, en danseused'une grande sensualité. Jules Desbois s'attachera particulièrement à représenter le mouvement instable, le tourbillon des drapés pour suggérer la rapidité de la figure. Cette statuete en bronze rejoint les collections en 2015 grâce au soutien de l'Association des Amis du musée Jules-Desbois.

 

Photo : Salomé, Jules Desbois, vers 1912

Des portraits de Desbois arrivent au musée

Les deux portraits du sculpteur Jules Desbois  dessinés par son ami peintre Maximilien Luce ont été installés ce jeudi 1er août  au musée Jules-Desbois.

De la vie de Jules Desbois peu de témoignages sont arrivés jusqu’à nous, d’où l’importance de ses deux portraits de Desbois réalisés à la mine de plomb par son ami Maximilien Luce.

Les deux œuvres, datant toutes deux du début du 20e siècle, l’une acquise par le Conseil Général de Maine et  Loire et déposée au musée, l’autre généreusement donnée au musée par l’Association des Amis de Jules Desbois viennent étoffer les collections et apporter un regard plus intime sur le sculpteur.

 Des précautions draconiennes… pour des portraits rares
Les deux dessins, très fragiles ont nécessité la création de cadres sur mesure très profonds et dotés de verres anti UV, le tout pour limiter l’agression de la lumière. On connait peu de portraits de Desbois, ces dessins sont d’ailleurs les seuls connus de Desbois au travail, dans une attitude spontanée.  

 Luce, un peintre renommé, ami de Jules Desbois
Le peintre Maximilien Luce (1858-1941) est connu pour ses amitiés avec Pissarro, Seurat, Signac et des hommes engagés des milieux socialistes ou anarchistes. Il était aussi lié au sculpteur Alexandre Charpentier (1856-1909) avec qui il partageait les mêmes idées socialistes libertaires et un grand respect pour le monde des travailleurs. Desbois et Luce se retrouvent à habiter le même quartier et il semble qu’ils s’appréciaient et se fréquentaient.  Desbois a d’ailleurs fait un portrait de Mme Ambroisine Luce en 1904 (Coll. Château-Musée de Saumur) exposé au musée de Parçay-les-Pins.

Les dernières acquisitions du musée

 

Les collections du musée Jules-Desbois se sont considérablement enrichies depuis son ouverture au public en 2001. La municipalité et l’équipe du musée portent une politique d’enrichissement volontaire dans un contexte du marché de l’art qui voit la redécouverte du sculpteur parçayais et notament dans le domaine des arts décoratifs. En 2012, deux objets ont pu être acquis par l’Association des Amis de Jules Desbois et immédiatement donné au musée : Encrier Roses de Noël et une Cruche à cidre en étain Un lot de documents d’archives a également pu être acquis grâce à l’intervention de l’association. Il est en cours d’étude par la Conservation départementale des musées.